Week-end à Anvers

Comment se rendre à Anvers ?

En voiture :

Prévoyez 1 heure de route depuis Bruxelles, 4 heures depuis Paris, 1 heure 30 depuis Liège ou Lille.

En train :

Vous pouvez facilement rejoindre Anvers depuis Paris avec le Thalys depuis la Gare du Nord. Comptez 2 heures de trajet

Depuis Bruxelles, nombreux départs des différentes gares de la capitale et arrivée 30 minutes plus tard dans la magnifique gare d’Anvers Central.

Où se parquer gratuitement à Anvers ?

Alors, ce n’est pas du tout évident. Mais nous avons un bon plan à vous donner.

A proximité de Jardim, un beach-bar dans le port et non loin du Musée Red Star Line, il y a un parking qui vous permet de vous garer gratuitement. Entrez l’adresse Droogokkenweg – 2030 Anvers dans votre GPS. Depuis cet endroit, prévoyez à peine 15 min de marche pour être sur le Meir, la plus importante rue commerçante d’Anvers, située au cœur du centre-ville.

Dans le centre, comptez 2€ pour 1 heure de parking. 5€ pour deux heures.

Faut-il acheter l’Antwerp City Card ?

Il s’agit clairement d’un bon plan.

Comme nous étions à Anvers que pour quelques heures, nous n’avons pas acheté ce pass qui vous donne accès à de nombreux musées (et les expositions temporaires) et attractions en ville, ainsi que l’accès illimité aux transports en commun.

Le prix est intéressant si vous envisagez de visiter plusieurs musées et vous déplacez en transports en commun. Comptez 29€ pour 24H – 37€ pour 48H – 42€ pour 72H.

L’achat du City Pass peut se faire en ligne ou en ville, à votre arrivée, au point d’information touristique à Grote Markt, 13, à la gare d’Anvers Central ou encore au musée FoMu (musée de la photographie)

Plus d’infos : Antwerp City Pass

Ce qu'on en disait avant le départ

Étant amateurs de bons restaurants, nous aimons profiter de chaque édition des RestoDays pour découvrir de nouveaux restaurants.

Pour cette édition se tenant du 02 au 18 octobre, nous avons opté pour un restaurant à Anvers, le Divin by Sepi.

Ce lieu propose une cuisine gastronomique d’inspiration française et du Moyen Orient et également un bar à vin.

Nous sommes impatients de passer une soirée gourmande dans ce lieu qui a obtenu la belle note de 13,5/20 au Gault&Millau.

Etant de passage dans la ville pour un diner, nous allons en profiter pour prolonger notre week-end à Anvers, et vous revenir avec quelques idées et suggestions pour un week-end réussi dans la deuxième plus grande ville belge.

Nous séjournerons dans un bel hôtel de la ville, à préciser.

Nous avons également d’ores et déjà planifié notre visite au Red Star Line Museum, qui retrace l’histoire de la compagnie maritime du même nom, mais surtout l’histoire des émigrants.

Dès notre retour, vous trouverez un article complet de notre week-end à Anvers.

Ludivine et Damien

Que visiter lors d’un week-end à Anvers ?

L’offre culturelle est extrêmement riche et il est donc difficile de se limiter à quelques lieux.

Néanmoins, voici 9 incontournables à faire lors de votre séjour à Anvers.

1/ Vieux centre d’Anvers

2/ La Gare d’Anvers
Koningin Astridplein, 27

Voir plus bas.

3/ La Cathédrale Notre-Dame d’Anvers / Onze-Lieve-Vrouwekatedraal
Groenplaats, 21

Entrée gratuite avec le City Pass

4/ La Maison de Rubens / Rubenshuis
Wapper,9-11

Entrée gratuite avec le City Pass

Tarifs :
Adulte (26/65) : 8€
Réduit (12/25 – 65+) : 6€
Gratuit : -12 ans et pour tous, le dernier mercredi du mois.

Ouvert du mardi au dimanche de 10.00 à 17.00

La Maison Rubens est l’ancienne demeure et l’atelier du célèbre peintre flamand Pierre Paul Rubens (1577/1640). Elle a été aménagée, en musée, au début des années 1940. Elle abrite du mobilier du 17e siècle et une collection d’œuvres d’art de Rubens et de ses élèves les plus talentueux que sont Jacob Jordaens (1593-1678) et Antoine Van Dyck (1599-1641).

Pierre Paul Rubens s’installe dans cette vaste maison, située à proximité du Meir, quartier élégant du centre-ville d’Anvers, en 1610. Il y  …

Il y vivra jusqu’à la fin de sa vie

Durée de la visite de la Maison Rubens : Prévoyez environ 1H30 pour découvrir la Maison Rubens.

5/ Le MAS (Museum Aan de Stroom)
Hanzestedenplaats, 1

Entrée gratuite avec le City Pass.

Tarif Collection + Expo temporaire
Adulte : 10€
Réduit (12/25 et 65+) : 8€
Gratuit : -12ans et pour tous, le dernier mercredi du mois.

Le MAS, c’est bien plus qu’un musée.

Tout d’abord, il s’agit d’un superbe bâtiment de briques et de verre, posé sur l’eau.

A chaque étage, une exposition différente.

Au dixième et dernier étage, vous pouvez jouir d’une vue à 360 degrés sur le port, la ville et son fleuve, l’Escaut. C’est accessible gratuitement.

6/ Le Musée Royal des Beaux-Arts / Koninklijk Museum voor Schone Kunsten – KMSKA
Leopold De Waelplaats

Situé dans le quartier Sud d’Anvers, cela fait presque 10 ans que le musée des Beaux-Arts d’Anvers est fermé pour rénovation. Sa réouverture était prévue en 2020 mais les travaux ont du retard et donc on peut qu’espérer le visiter à nouveau en 2021. Mais pas encore d’annonce sur la date exacte. A suivre.

Le musée possède l’une des plus riches collections d’art au monde. Cela va de toiles de peintres primitifs flamands, comme Jan van Eyck et Hans Memling, en passant par des tableaux de Pierre Paul Rubens, Antoon Van Dyck et Jacob Jordaens ou encore les modernistes, James Ensor et Rik Wouters, mais aussi des artistes étrangers comme Titien, Auguste Rodin et Amedeo Modigliani.

Vivement sa réouverture.

7/ Le Musée Plantin-Moretus – Cabinet des Estampes / Museum Plantin-Moretus – Prentenkabinet
Vrijdagmarkt , 22-23

Entrée gratuite avec le City Pass

C’est le seul musée inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Le lieu vous propose un voyage dans l’histoire de l’imprimerie. Histoire qui est indissociable de la famille Plantin-Moretus.

Le bâtiment était le lieu d’habitation de la famille. On y retrouve des pièces richement meublées et décorées, ainsi que de nombreux portraits de famille et même une toile de Rubens, un ami de la famille. Mais le bâtiment abrite également les ateliers où l’on peut découvrir du matériel d’impression et même profiter d’une démonstration sur ces machines d’un autre temps.

Vous y verrez également une large collection de livres magnifiquement reliés, rares et précieux.

Durée de la visite au Musée Plantin-Moretus ?
Prévoyez 2 heures pour profiter pleinement du lieu.

8/ Le Red Star Line Museum
Montevideostraat, 3. Voir plus bas.

Entrée gratuite avec le City Pass

9/ La Maison du Port (Havenhuis)
Zaha Hadidplein, 1

Cet édifice moderne est la nouvelle perle architecturale de la ville. Bâtiment construit en 1922 et utilisé alors comme caserne de pompiers, il a été surmonté d’une extension hyper moderne au début des années 2010, sur les plans de l’architecte Zaha Hadid. Il abrite, aujourd’hui, le siège de la Société portuaire d’Anvers. Il s’agit clairement d’une prouesse architecturale, à découvrir absolument.

Où dormir lors d’un week-end à Anvers ?

A-STAY Antwerpen
Pelikaanstraat 86

Pour passer la nuit, nous avons choisi un hôtel situé à deux pas de la gare d’Anvers Central et du quartier des diamantaires.

L’espace commun est cosy et les chambres sont spacieuses et confortables. Il s’agit d’un hôtel moderne et à la pointe de la technologie. Ici, pas de clés ou de cartes pour ouvrir la porte de votre chambre. C’est votre paume de main qui vous permet d’accéder à votre chambre. A l’arrivée, vous la passez à quelques reprises dans un scanner et vous retrouvez ce palm scanner à l’entrée de la chambre et hop, le tour est joué. Il y des stores occultants électriques, des éclairages led sympas. Bref, c’est fun et bien pensé.

Le seul petit inconvénient est le self-check-in, pas évident mais le staff est disponible et vous aidera avec plaisir.

Nous n’avons pas pris le petit-déjeuner sur place.

On a profité d’un code promo sur le site de l’hôtel et le prix était donc tout doux pour la qualité de l’établissement.

La Gare d’Anvers-Central (Antwerpen Centraal)

Koningin Astridplein, 27

Ouverte en 1905 et oeuvre de Louis Delacenserie, la gare centrale d’Anvers est souvent citée parmi les plus belles gares du monde. D’ailleurs, en 2009, le magazine américain Newsweek l’a classée à la quatrième place de son classement de la plus belle gare du monde.

Elle se compose d’une haute structure métallique recouvrant les quais et d’un bâtiment en pierre, abritant une salle des pas perdus, au sol en marbre, accueillant régulièrement manifestations et concerts. Une Coupole, en verre et en acier, haute de 75 mètres recouvre le bâtiment.

Elle a été modernisée de 2000 à 2009 pour offrir un passage à une ligne ferroviaire à grande vitesse.
A l’origine, c’était une gare terminus, où les trains devaient donc faire demi-tour. Depuis 2007, un tunnel relie la gare au nord de la ville.

Week-end à Anvers – Lunch du samedi midi

Falafel Tof
Hoogstraat, 32

Ouvert du mardi au jeudi de 12.00 à 21.00

Vendredi et samedi de 12.00 à 22.00

 Après une matinée à déambuler dans le centre-ville, la faim se faisait sentir. Des amis nous avaient recommandés de goûter les falafels, chez Falafel Tof, petit snack – restaurant situé dans le centre-ville, à proximité de la Grand Place (Grote Markt)

Dès l’entrée, les règles d’hygiènes semblent très bien respectées, ce qui n’est pas toujours le cas dans de petits établissements type « snack » donc il est important de le noter.

On commande la spécialité de ce restaurant, le Falafel Tof Sandwich avec des frites « maison » et une boisson. 

Petit rappel, le falafel est une croquette de pois chiches, qui est frite dans l’huile… donc pas de viande mais beaucoup de goût. C’est une spécialité culinaire très populaire au Moyen-Orient.

Les sandwichs arrivent et on peut les garnir de nombreux accompagnements. Un petit buffet frais et varié est disposé près du comptoir et offre des crudités, des légumes cuits, du hummus, etc. Des sauces faites maison sont également à disposition.

On a super bien mangé et en quantité. De quoi être requinquer pour la suite de notre balade.

La boisson était également originale. Un Kombucha… un quoi ?

Personnellement, je ne connaissais pas. Le Kombucha est une boisson réputée pour la bonne santé. Produit à base de thé et de sucre, il est le résultat de la symbiose de bactérie et de levure. Au niveau du goût, c’est très pétillant et acidulé, avec un arrière-goût un peu amer… bref c’est spécial mais à découvrir.

 Prix : 11,40€, pour le menu… c’est un super rapport qualité/prix. Vous pouvez y aller les yeux fermés.

Divin by Sepi

Verschansingstraat 5-7

Lundi –  16.00 – 22.00
Mardi – Mercredi: Fermé
Jeudi – Samedi: 16.00 – 22.00
Vendredi – Dimanche: 12.00 – 22.00

Cette adresse est tenue par une trentenaire dynamique d’origine iranienne, Sepideh Sedaghatnia. Ce restaurant gastronomique aux influences françaises et méditerranéennes a reçu la jolie note de 13,5/20 au Gault&Millau.

Un peu même dire que Sepi, cette BV ou bekende Vlaming (« Flamand Connu » en néérlandais) est une hyperactive. Ecoutez plutôt, élue Sommelière de l’année 2014 par le guide Gault&Millau lorsqu’elle prodiguait ses précieux conseils vin dans le restaurant doublement étoilé, Zilte, elle lance, en 2015, son propre business, avec ce restaurant – bar à vin. Très présente dans les médias et jury de l’émission My Pop-up Restaurant, elle est également l’auteur de plusieurs livres, et possède également sa propre marque de caviar. Plutôt impressionnant, sachant que cette jeune femme est arrivée en Belgique à l’âge de 17 ans.

Parlons de notre soirée, nous sommes arrivés pour le premier service à 18.45 et le lieu est déjà plein. Malheureusement, malgré notre réservation, plus de places aux tables, nous sommes donc, installés au bar, ce qui irrite un peu Ludivine, mais rassurez-vous, nous étions quand même bien et avons passé un excellent moment.

On commande un apéro, Negroni pour Ludi et un Gin Tonic « fruité » pour moi.

– Saumon blanc – pamplemousse – pommes de terre – tamarin
– Sot l’y laisse – gado gado – enoki – agrumes
– Perdrix à pattes rouges – choucroute – bacon – fleurs – salsifis
– Loup de mer – livèche – artichaut – navet – pommes fondantes – sauce antiboise
– Pêche – gingembre – gruau – miso – glace au safran
– Les fromages du maitre VanTricht

Nous accompagnons le repas de vin rouge libanais de la vallée de la Bekaa – Le Musar Jeune.

Red Star Line Museum

Monteviedostraat, 3

Ouvert du mardi au dimanche de 10.00 à 17.00

Tarifs :
Collection permanente :  plein : 8€ – réduit : 6€ (jeunes 12/26 ans et 65+) – gratuit pour les – 12 ans.
Expo temporaire : plein : 6€ – réduit : 4€
Ticket combiné : plein 12€ – réduit : 6€

Bon plan : Entrée gratuite au Red Star Line Museum, le dernier mercredi du mois.

Durée de la visite du Red Star Line Museum
Prévoyez 90 minutes pour la collection permanente. 60 minutes pour l’exposition temporaire.

 Nous n’avons, par manque de temps, que pu visiter la collection permanente.

L’exposition temporaire « Destination Sweetheart » est consacrée aux migrants qui ont quittés foyer, amis et famille pour rejoindre leur amour.

A travers les témoignages et les confidences de migrants amoureux, laissez-vous emmener dans ces récits touchants.

Cette exposition temporaire se tiendra jusqu’au 30/05/2021.

Le musée Red Star Line porte le nom de la compagnie maritime qui transporta, entre 1873 et 1934, plus de deux millions de passagers du port d’Anvers vers l’Amérique du Nord.

La collection permanente nous offre un très bel aperçu de ce que représentait une émigration au début du 20e siècle.

La principale raison qui poussait les migrants à quitter, était de vouloir améliorer leurs conditions et chercher un avenir meilleur. La crise frappait l’Europe et beaucoup de gens sans boulot voulaient s’exiler et espéraient vivre le Rêve Américain.

L’exposition retrace les différentes étapes de ce périple. L’arrivée en train jusqu’à Anvers, l’attente et l’installation provisoire à Anvers, les désinfections, les visites médicales dans les hangars de la compagnie avant d’embarquer sur les bateaux. Le coût et les conditions du trajet de 10 jours en 3eclasse sur l’un des nombreux bateaux de l’armateur Red Star Line. L’arrivée sur Ellis Island. Les contrôles d’entrée aux Etats-Unis. Les témoignages de ceux qui ont pu quitter l’Europe et de ceux qui ont dû rester et qui finalement se sont établis à Anvers.

Bref, c’est un saut d’un siècle en arrière sur un sujet, l’émigration, qui reste, en ce début de 21e siècle, toujours d’actualité.

Visite vraiment passionnante et très instructive, tout en étant ludique et interactive.

On ne s’ennuie pas du tout et le prix est, selon nous, totalement justifié, en regard la qualité de l’exposition.

Week-end à Anvers – Dimanche matin

En ce dimanche matin, pas vraiment le temps de poursuivre notre découverte de la ville ayant d’autres impératifs dans la journée, mais on voulait néanmoins terminer sur une bonne note, par un bon petit déjeuner en ville.

Et nous avons porté notre choix sur le Mampoko.

Mampoko

Amerikalei, 8

Ouvert tous les jours
lundi au vendredi – 10.00 à 22.00
Samedi – 9.00 – 22.30
Dimanche – 9.00 à 21.00

L’endroit est cosy, avec les jolies banquettes rouges, le parquet en bois et les grandes fenêtres.

La carte pour le petit déjeuner est complète. Un café pour moi et un chocolat chaud légèrement aromatisé à la cannelle pour Ludi (elle l’a particulièrement aimé) et un continental breakfast pour deux. Et heureusement que l’on n’a pas pris deux assiettes car les portions sont très généreuses. Du pain blanc et complet, un croissant, un œuf à la coque, de la charcuterie, du fromage, de la pâte à tartiner au chocolat, au spéculoos et même du sirop de Liège… bref, c’est gargantuesque. Et la note vous me direz ? 16,10€… c’est plus que correct, non ?

Service charmant et efficace.

Bref, une adresse parfaite pour un petit déjeuner copieux et délicieux.

Pensez à réserver si vous souhaitez y aller vers 10.00, le week-end. Lorsqu’on a quitté à cette heure-là, c’était quasi complet.

En conclusion, notre très court séjour à Anvers, nous a permis de redécouvrir cette ville dans laquelle nous n’étions plus venus depuis des années et nous avons regrettés de ne pouvoir y rester plus longtemps.

Nous aurions aimé avoir le temps de visiter le Musée Plantin-Moretus, qui est le seul musée à figurer sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO! Mais promis, on va s’y rendre très prochainement et on vous dira tout sur ce lieu et son propriétaire, Christophe Plantin. D’ailleurs, on fête en cette année 2020, les 500 ans de sa naissance.