Comme beaucoup d’entre vous, nous connaissons Andy Warhol de par ses œuvres les plus célèbres :  Marylin, Triple Elvis ou encore les fameuses boites de conserve Campbell’s Tomato Soup. Mais saviez-vous qu’il a produit des groupes de musique ou qu’il a réalisé des films ou encore qu’il a fait des collaborations avec d’autres artistes tels que Jean-Michel Basquiat ou Keith Haring ?

Vous pourrez découvrir tout cela et bien plus. On vous dit tout sur notre visite de l’Expo Andy Warhol à Liège, ainsi que sur les nombreux événements qui vont se tenir dans la ville, en marge de l’exposition présentée à la Boverie.

Expo Warhol – The American Dream Factory

Bonne nouvelle : Initialement prévue jusqu’au 28 février, l’expo est prolongée jusqu’au dimanche 18 avril.

Infos pratiques

Adresse :
La Boverie
Parc de la Boverie, 3
4020 Liège

La gare de Liège Guillemins se trouve à 700 mètres du musée. Il vous suffit de traverser la Meuse via la passerelle « La Belle Liégeoise ».

Tarifs

Adultes : 17€
Seniors (65+) : 14€
Jeunes (6-25) : 12€
Enfants (-6) : gratuit

Horaires

Ouvert les mardis et mercredis de 9.30 à 18.00
les jeudis et vendredis de 9.30 à 19.30
les samedis de 10.00 à 19.30
les dimanches de 10.00 à 18.00
Fermé le lundi sauf les lundis 05/04 et 12/04 de 9.30 à 18.00.

Attention la visite se fait uniquement sur réservation

En ligne : https://billetterie.laboverie.com/
Par mail : info@expo-factory.be
Par téléphone : +32 (0)2 549 60 49.

Installée dans le magnifique musée de la Boverie, l’expo Warhol retrace la vie de cet artiste américain d’origine slovaque et vous permet d’admirer de nombreuses œuvres de ce maitre du Pop art dont la carrière s’étala sur 40 ans. Il est considéré comme l’un des artistes les plus influents de la seconde partie du 20e siècle.

Andy Warhol à Liège
Andy Warhol à Liège

Le Pop Art, c’est quoi ?

Le Pop art, abréviation de Popular Art (Art Populaire) est apparu dans les années 50, d’abord en Grande-Bretagne puis à New-York. Il s’inspire de la culture du divertissement et des médias ainsi que de la société de consommation.

Les artistes de ce courant veulent montrer l’influence de la publicité, des magazines et de la télévision sur les décisions des consommateurs. Ils voient l’art comme quelque chose d’éphémère, de consommable.

Voici une définition remplie d’ironie du peintre anglais Hamilton sur sa production artistique et qui peut résumer le Pop art: « Populaire, éphémère, jetable, bon marché, produit en masse, spirituel, sexy, plein d’astuces, fascinant et qui rapporte gros. »

Andy Warhol à Liège

Qui est Andy Warhol ?

Artiste avant-gardiste, prolifique et icone du Pop art pour certains, simple « artiste d’affaires » pour d’autres, on ne peut rester indifférent face à ce personnage et à son œuvre.

Après des études effectuées au Carnegie Institute of Technology de Pittsburgh (sa ville natale) de 1945 à 1948, Andrew Warhola, diplôme des beaux-arts en poche, décide de tenter sa chance à New-York et débarque à Big Apple en 1949. Il trouve rapidement du boulot comme illustrateur publicitaire pour le magazine Glamour. D’autres collaborations avec Vogue ou Harper’s Bazaar suivront. C’est à ce moment-là qu’il « simplifie » son nom et devient, Andy Warhol.

Andy Warhol à Liège

Un « touche à tout » au 40 ans de carrière

L’expo nous présente le travail de Warhol de manière chronologique, décennie après décennie et associe les événements importants qui se sont passés dans ces années-là.

On peut donc découvrir ses illustrations dans les magazines au début de sa carrière, ainsi que son travail sur le textile, ses peintures, sérigraphies et extraits de films.

On a l’occasion de voir des œuvres incontournables prêtées par de grands musées internationaux mais aussi des œuvres plus confidentielles provenant de collections privées, dont pas mal de collectionneurs belges.

C’est vraiment bien présenté et l’on suit avec intérêt ce retour dans le temps en voyant l’évolution de son travail et de sa carrière en regard de l’époque.

Andy Warhol à Liège

Les Fifties

Warhol fait ses débuts comme dessinateur publicitaire et expose à New-York dans les années 1950.

Il crée également différents motifs qui seront appliqués sur textile.

Andy Warhol à Liège

Les sixties – Création de son studio – la Factory

Cette décennie est marquée par sa volonté de se diversifier et de devenir un vrai « touche à tout ». Warhol nous montre qu’il est vraiment un artiste multi-facettes.

 C’est aussi durant cette décennie qu’il crée son studio, la Factory (l’Usine) en 1963.

Andy Warhol à Liège

Cette Usine était un lieu de rencontres pour le tout NY, on y retrouvait des artistes évidemment, mais aussi des intellectuels, des marginaux, des drag queens, ainsi que des célébrités d’Hollywood.

Ce studio créé par Warhol reste encore aujourd’hui l’un des plus célèbres studios d’artiste au monde. Le studio ferma à la mort de l’artiste en 1987.

Andy Warhol à Liège

En 1963, à l’occasion d’une exposition chez Léon Castelli, Warholl crée un papier peint aux couleurs vives représentant des vaches.

Andy Warhol à Liège

Les années 60 sont aussi celles de ses premières réalisations au cinéma, sans mise en scène ou scénario, il filme avec nonchalance et tel que la vie lui apparait.

En 1966, il produit le groupe « The Velvet Underground » et réalise la cover de l’album.

Andy Warhol à Liège
Andy Warhol à Liège
Andy Warhol à Liège

1968, l’attentat

En 68, une activiste féminine radicale, Valerie Solanas, tire deux balles dans l’abdomen de Warhol en pleine Factory. Après plusieurs semaines entre la vie et la mort, il s’en sortira mais en restera marqué à vie.

Une photo grand format nous montre Warhol exhibant ses cicatrices.

Les années 70 – le businessman

Au début des années 70, Warhol renoue avec ses séries de portraits. Une série consacrée à Mao Zedong marque le grand retour d’Andy Warhol à la peinture.

Andy Warhol à Liège

 Il fait de ces séries de portraits un vrai business en immortalisant des célébrités de tous bords. Mannequins, artistes, hommes d’affaires et collectionneurs se font tirer le portrait et il fait cela dans une pratique presque industrielle.

Il transforme ses modèles en icônes glamour. En plus des contrastes et des tons soutenus, il ajoute même de la poudre de diamant pour donner un scintillement à ses portraits.

Andy Warhol à Liège

A cette époque, il se transforme en « machine à produire » proposant une série d’œuvres sur le même thème à des tarifs allant de 25.000 dollars pour l’original, jusqu’à 5.000 pour les reproductions.

La création du magazine « Interview »

Sous l’égide de Warhol, le magazine va rapidement obtenir une certaine notoriété. D’abord voulu comme une revue cinéma underground, le style va évoluer vers une version plus people où les potins du showbiz et de la jet set sont dévoilés.  Un « Voici » bien avant l’heure.

Les années 80 – Warhol et les artistes belges

Au début des eighties, Warhol qui admire depuis longtemps le travail de Paul Delvaux, le rencontre à Bruxelles. Ils se trouvent des points communs et échangent sur leurs visions artistiques respectives.

Il a aussi, à plusieurs reprises, évoqué son admiration pour Hergé et dira que ce dernier a influencé son travail. Notamment par son approche politique et satirique.

Andy Warhol à Liège

Le retour de grandes campagnes publicitaires

Au début des années 80, Warhol est fréquemment sollicité par les grandes marques :

– En 1983, il illustre la marque Perrier.
– En 1984, c’est Absolut Vodka pour le lancement de la marque aux Etats-Unis.
– En 1985, c’est au tour de la marque à la pomme, Apple et aussi le parfum mythique de Marylin Monroe, Chanel n°5.

Les années 80 verront aussi Warhol lancer des collaborations artistiques avec de jeunes artistes newyorkais émergents tels que Jean-Michel Basquiat, Keith Haring ou Francesco Clemente.

Andy Warhol à Liège

Sa mort et après ?

Le 22 février 1987, Andy Warhol meurt dans son sommeil d’une attaque cardiaque, le lendemain d’une banale opération de la vésicule biliaire. Il avait 58 ans.

La fondation Andy Warhol fut créée peu après sa mort, cette dernière soutient et finance de jeunes artistes dans la lignée du pape du Pop art. Elle regroupe environ 6.000 artistes dans le monde.

Andy Warhol à Liège

Expo accessible aux plus jeunes ?

Un petit fascicule d’une dizaine de pages est disponible pour les enfants à partir de 8 ans. Il permet d’en savoir plus sur Warhol avec un texte adapté et propose différents jeux pour faire découvrir les œuvres de l’artiste de manière ludique. Une chouette initiative si vous venez accompagné de vos petites têtes blondes.

Andy Warhol à Liège

Notre avis sur l’expo ?

Une scénographie top que l’on doit à l’équipe du Tempora et une chouette atmosphère se dégage des différentes salles. Plus particulièrement dans celle reproduisant la Factory, avec ses murs argentés, son canapé et sa musique enivrante. C’est immersif et c’est très réussi.

C’est une expo accessible à tous les publics. Que vous soyez fan d’art ou simple curieux, vous passerez un bon moment à contempler son travail et à vous émouvoir sur sa vie.

Warhol est sans conteste, l’un des plus grands artistes de la seconde moitié du 20e siècle et il continue, plus de 30 ans après sa mort, à inspirer les jeunes générations.

Andy Warhol à Liège

Liège et Warhol

Outre l’expo Warhol, la ville de Liège a mis en place de nombreux événements autour de la Pop Culture.

Voici quelques exemples :
– Une fresque sur le pignon d’une façade.
– A l’angle de la rue Basse-Wez et du Pont d’Amer-cœur, les artistes Soke et Michaël Nicolaï ont réalisés une peinture monumentale de Warhol, à la manière du maître du Pop Art.
– Atelier et expo à la Médiacité.

Du shopping et du Pop Art dans la Cité Ardente

Le centre commercial proche de la Boverie se met aussi aux couleurs de Warhol. Prenez une photo en mode Pop Art et partagez là sur Facebook ou Instagram avec @mediaciteliege. Les œuvres les plus cools seront exposées à la Médiacité et pourront, à l’issue de l’exposition, être récupérées par leurs auteurs.

Double Exposition – Pop Culture

Une autre exposition se tient au Parc de la Boverie et est installée à la Villa Consulaire. On y retrouve les œuvres d’une quinzaine d’artistes internationaux.

Cette exposition est accessible du mercredi au dimanche de 13 à 18h, jusqu’au 15 mars prochain.

Une expo « Andy Warhol by Typex” est également organisée au Musée Grand Curtius.

Les étudiants de l’IES St-Luc Liège  proposent des expositions virtuelles sur la page Facebook de l’établissement.

Andy Warhol à Liège

Autre idée pour les amateurs de Pop Art.

Sachez que le Pop Art est vraiment à l’honneur en Wallonie cette année avec une autre Expo immanquable au BAM à Mons.

« Visions Multiples » Roy Lichtenstein.

Cette exposition présentant une centaine d’œuvres de cet autre maître du Pop Art américain est en cours au Musée des Beaux-Arts de Mons.

Son nom est beaucoup moins connu mais ses œuvres sont néanmoins très reconnaissables.

Elle est également en cours et est prolongée jusqu’au 18 avril prochain.

Vous avez d’ailleurs la possibilité d’acheter des tickets combinés pour les deux expos.

 

Remerciement

Nous remercions chaleureusement Stéphanie Vandenecker de l’agence Tempora pour cette collaboration.

Andy Warhol à Liège