Blog voyage – Visiter Bilbao en 4 jours

Visiter bilbao

Visiter Bilbao

Fin octobre 2019, je m’envolais pour Bilbao. Pourquoi cette ville ? Parce que l’un de mes groupes préférés, Phantogram, devait s’y produire lors du BIME festival (le plus grand festival de musique électronique indoor d’Espagne). Mais les choses ne se passent pas toujours comme prévu comme vous pourrez le lire plus loin.

Je réserve donc mon billet en ligne quelques semaines avant le concert sans me douter que la ville me séduirait autant !

Où se situe la ville de Bilbao ?

Bilbao se trouve dans le nord de l’Espagne, il s’agit de la capitale du pays Basque.

N’habitant pas très loin de l’aéroport de Bruxelles Sud – Charleroi, je booke un vol Ryanair et je choisis de loger dans un airbnb. Je réserve une chambre dans le quartier de Casco Viego. J’y serai accueillie chaleureusement par Josune qui me remet une carte de transport et m’explique les différents points d’intérêts de sa ville. Elle me rassure également en me parlant du sentiment de sécurité qui règne à Bilbao ; mon chéri n’étant pas du voyage, c’était un point important à valider pour une femme voyageant seule

Il n’y a pas de vol direct Charleroi – Bilbao mais un vol pour Santander qui se trouve à environ 100 km. Arrivée à l’aéroport de Santander, je prends une navette vers la gare routière (Calle Navas), d’où partent les bus de la compagnie Alsa (horaire en ligne disponible ici).

Attention ! les places à bord des bus Alsa sont nominatives, il faut donc les réserver avant d’y monter.

Arrivée à Bilbao, je constate que les offres de transport sont nombreuses : taxi, bus, tram et métro. Lors de mon séjour j’utiliserai principalement le tram mais comme j’aime beaucoup marcher, je parcourerai 25 km le premier jour ! La ville n’est pas très grande et il est aisé de s’y repérer. Les rives du fleuve sont agréables et bien fréquentées. Les arrêts de tram sont nombreux le long de ce parcours, ce qui permet de partir à la découverte de la ville sans se fatiguer.

Visiter bilbao
Visiter bilbao

Digital Nomad

En tant que graphiste freelance, j’ai la chance de pouvoir travailler d’à peu près n’importe où (j’ai uniquement besoin d’une chaise, d’une table et d’un réseau wifi. Cela étant la configuration idéale, il m’est arrivé de travailler avec comme support un lit… remplaçant la table lors d’une journée de tournage où j’accompagnais ma fille mais cette situation n’est heureusement pas courante). Le fait d’exercer un métier varié et passionnant compense ces petits désagréments.

Mon matériel tient dans un sac à dos grâce à un second écran assez compact et léger, ce qui est bien plus confortable que le petit écran de mon Macbook pro. Cela permet aussi de switcher d’un logiciel à l’autre facilement (Photoshop, Indesign, Illustrator, …). 

En cette semaine de vacances de Toussaint il n’y a pas d’urgences à traiter, je peux donc travailler en décalé, très tôt le matin et tard le soir afin de pouvoir profiter au maximum de la ville.

Que faire à Bilbao ?

Une chose est certaine ! Vous ne vous ennuierez pas. Il y a beaucoup de musées et d’agréables quartiers à visiter.

Le musée Guggenheim

Abandoibarra Etorb., 2

C’est l’incontournable visite culturelle et architecturale à faire lorsque vous visitez  Bilbao ! Vous trouverez des expos permanentes et temporaires dans ce bâtiment de 24.000 m2 (dont 9.000 m2 consacrés aux 20 galeries du musée) conçu par Frank Ghery ainsi que des installations extérieures, telles que la gigantesque araignée nommée “Maman” et “Puppy”, le chien en fleurs.

De belles places ont été aménagées dans cet ancien quartier industriel où il fait bon flâner.

Ouvert tous les jours de 11 à 19h.
Adultes : 13 € online / 15 € guichet
Etudiants/retraités 6,5 € online / 7,5 € guichet
Gratuit pour les enfants

Visiter bilbao
Visiter bilbao

La Biblioteca Central de Bidebarrieta

Calle Bidebarrieta Kalea, 4

C’est par pur hasard que je décide d’entrer dans ce lieu, qui, de l’extérieur, est assez discret. Quelques allers et venues attisent ma curiosité. Je découvre une magnifique bibliothèque du 19e siècle répartie sur plusieurs étages ; ses escaliers et sa salle de conférence valent également le détour. 

Visiter bilbao
Visiter bilbao

La biblioteca Foral

Astarloa, 10 48008 Bilbao

Autre découverte, à faire en soie cette fois : la bibliothèque Foral. Sa façade vitrée sur 5 étages est recouverte de sérigraphies écrites dans les langues du monde entier. 

Visiter bilbao
Visiter bilbao

Le centre culturel et la médiathèque

Arriquíbar Plaza, 4

Appelé Azkuna Zentroa, cet ancien entrepôt viticole a été modernisé par Philippe Starck. Vous y trouverez des expos, ateliers, cafés, restaurants et espaces de lecture sur plus de 43.000 m2. Impossible de s’ennuyer ici !

Visiter bilbao
Visiter bilbao

Calzadas de Mallona – Siette Calle

Le cœur historique de Bilbao est composé de 7 rues piétonnes (Siette Calle). Je vous recommande de faire la balade démarrant au musée archéologique (métro Casco Viejo) et menant à la basilique Begonia. Plus de 300 marches à escalader tout de même ! 

Visiter bilbao
Visiter bilbao
Visiter bilbao

Le musée des beaux-arts

Plaza del Museo, 2

Ce bâtiment rassemble le premier musée des beaux-arts, fondé en 1908 et le musée d’art moderne. Vous y retrouverez plus de 7.000 œuvres, essentiellement issues de l’école espagnole avec une prédominance de tableaux et sculpture d’artiste basques.

Il est ouvert du lundi au samedi de 11 à 20 h
Le dimanche de 11 à 15h.
Prix d’entrée 7 €

Visiter bilbao
Visiter bilbao

Le marché couvert de la Ribeira

Situé à quelques dizaines de mètres de mon airbnb, ce lieu m’a permis de faire quelques provisions. Vous y trouverez également quelques restaurants assez modernes.

Visiter bilbao
Visiter bilbao

BIME festival

La veille de mon départ pour Bilbao, je découvre sur les réseaux sociaux que Phantogram ne participera pas au festival… Après une période d’hésitations et quelques échanges avec mon hôte, m’invitant à découvrir cet événement, je décide tout de même de m’y rendre, l’accès étant vraiment aisé via une station de métro très proche. Je pourrai ainsi découvrir les autres artistes présents ce soir-là comme Kraftwerk et Roÿksoop et reprendre le métro très tard sans inquiètude.

Visiter bilbao
Visiter bilbao
Visiter bilbao

A voir également, le pont “Calatrava” dessiné par le célèbre architecte espagnol ayant également dessiné les plans de la gare de Liège. Ce pont est également appelé le pont Zubizuri : pont blanc en basque.

Le parc de Dona Casilda (malheureusement peu ensoleillé lors de ma visite, je n’ai donc pas capturé de souvenirs) est également un endroit à visiter si vous souhaitez profiter de la nature en centre-ville.

Pont Calatrava Bilbao
Visiter bilbao
Visiter bilbao