Articles consacrés aux solutions d’hébergements pour digital nomad

Vous êtes digital nomad ou souhaitez le devenir ? Votre employeur vous permet de travailler depuis l’étranger ? Quel que soit votre statut, cette page a pour but de condenser des articles rédigés sur le thème du logement pour digital nomad ou adaptés à la vie d’un nomade corporate (employé disposant de certaines facilités au sein de l’entreprise comme la liberté de travailler depuis l’étranger).

De nouvelles dénominations dans le monde du travail

Web entrepreneur, freelance nomade … les nouveaux termes sont nombreux pour qualifier une personne active professionnellement et n’ayant plus obligatoirement de poste fixe. Les événements sanitaires ont accéléré cette tendance qui pose encore beaucoup de questions.

Qu’en est-il du logement quand on ne souhaite ou que l’on ne peut s’établir pour une longue période ? Comment ne pas vivre dans l’inconfort permanent ? Quels sont les systèmes de baux flexibles existants actuellement sur le marché immobilier. Nous traiterons dans ces articles des solutions existantes en Belgique (le pays dans lequel nous vivons) ainsi qu’à l’étranger (nous voyageons régulièrement pour alimenter ce blog). Le statut de graphiste freelance de Ludivine lui permettant de tester régulièrement de nouvelles solutions.

 

Nous avons testé l’échange de maison : notre avis

Nous avons testé l’échange de maison : notre avis

Vous êtes à la recherche d’idées originales pour vos prochaines vacances ? Avez-vous pensé à l’échange de maison ? Il existe des sites spécialisés permettant de mettre en relation hôtes et invités avec une formule annuelle à tarif intéressant permettant de garantir...

Lorsque l’on cherche un logement pour une courte période, nous (lorsque je dis nous, je parle de notre génération de jeunes quarantenaires 🙂 avons tendance à nous tourner vers les systèmes classiques : annonces immobilières, airbnb, location d’appartements auprès de particuliers…

De nouveaux schémas

De nouvelles solutions apparaissent régulièrement sur le marché immobilier et pourraient bien révolutionner les formules de logements traditionnelles. De moins en moins de jeunes actifs achètent un bien immobilier afin de rester libres de leurs mouvements lorsque le travail le leur permet. La situation économique est les lourds apports demandés par les banques n’encouragent pas la démarche d’achat pour eux malheureusement. Cela amène à repenser les logements de manière moins individualiste : logements partagés ou habitations permettant de regrouper différentes générations par exemple.

La location et le fait de se tourner vers les tendances minimalistes (en accumulant beaucoup moins de biens matériels) permettant une plus grande flexibilité. Les déménagements sont simplifiés, car les volumes à déplacer sont moins importants et les démarches administratives beaucoup plus souples que lors des achats ou ventes de biens évidemment.

Le partage se fait non seulement au niveau des surfaces, mais aussi au niveau des objets du quotidien, est-il bien nécessaire de posséder un appareil à raclette par personne lorsque l’on peut le partager au sein d’un même espace de coliving ?

Ces évolutions chambouleront-elles tout un système qui paraissait évident pour une certaine génération ? Cette génération où la réussite sociale se mesurait avec un schéma souvent inspiré d’une vision parentale : achat de maison, de voiture et d’un labrador (tout cela est très cliché, mais en tant que jeune quarantenaire, il me semble avoir été baignée dans cet idéal une bonne partie de ma vie :). Je découvre désormais de nouvelles approches de par mon métier et de par le fait que je partage la vie d’une ado ayant d’autres préoccupations en termes d’idéal de vie ou de perspectives professionnelles.

Je rencontre également fréquemment de nombreux adultes ayant fait le choix de reprendre une formation leur permettant de changer de secteur et ainsi indirectement de vie. En se tournant vers un métier plus artistique tel que le graphisme, ils se détournent pour la plupart d’un travail qui ne leur apporte plus satisfaction, souhaitant pouvoir exprimer davantage leur côté créatif. Certains veulent acquérir de nouvelles compétences afin de proposer leurs services en tant qu’employés alors que d’autres souhaitent se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat avec, peut-être, des envies de flexibilité en termes de logement également, le métier de graphiste étant l’un des secteurs les plus répandus auprès des digital nomad.

Nous espérons que cette page vous apportera un maximum d’informations afin de vous aider à faire votre futur choix de logement parmi les nouvelles offres présentes sur le marché.

 

Hébergements pour nomades digitaux